Réponse à mon voisin

Ayant reçu ce jour une épouvantable lettre recommandée anonyme de mon voisin, voici la réponse que je lui ai adressée

 

Cher X,

ce pseudonyme vous va à ravir, si j’en juge par les prorammes que vous regardez toute la journée, infligeant une bande sonore pour le moins inconvenante à tout le voisinage.
En effet, comme vous le soulignez si aimablement dans votre charmante lettre, notre immeuble est mal isolé, et voyez-vous, ce défaut est perceptible dans les deux sens, d’autant plus, me permettrai-je de vous faire remarquer, depuis que vous avez oté l’enduit de notre mur mitoyen, afin, dites-vous, de redonner à votre appartement le charme ancien de la pierre apparente, ce bien entendu sans l’accord du syndic, du propriétaire, ni de votre voisine j’ai nommé bibi à qui vous vous permettez néanmoins d’adresser vos insultes par lettre anonyme.

Il est fort étonnant, quoique dommage, que vous ne soyez devenu sourd, comme la masturbation, qui est votre sport favori, j’ai pu le constater auditivement ainsi que ma petite fille de 4 ans qui bénéficie grace à vous d’une éducation précoce aux choses de la vie, aurait dû vous rendre, mais malheureusement celle-ci vous a plutôt rendu stupide au point de vous sentir protégé par l’anonymat en signant X, tout en laissant vos nom et adresse sur le bordereau de lettre recommandée.

Quant à ma supposée surdité, je vous rassure, j’entends très bien le téléphone comme les coups répétés que vous assénez sur mon mur, et je vous transmets par conséquent ci-jointe la facture pour les travaux que ceux-ci ont occasionnés en raison de la large fissure qu’ils y ont provoquée. Je vous serai obligée de bien vouloir vous en aquitter par retour de courrier, sans quoi je me verrai à mon tour dans l’obligation d’adresser ma plainte au syndic de copropriété.

Venz-donc boire un verre à l’occasion un samedi soir, mes invités seront enchantés de trinquer en compagnie d’un si charmant voisin. Vous pourrez ainsi bénéficier des conseils de jardinage de personnes de bon sens et cesser d’imputer à un chaton innocent la responsabilité de l’aspect miteux de votre balcon quand vous vous acharnez à placer à l’ombre des plantes ayant besoin d’ensoleillement et à laisser sans arrosage des plantes aquatiques.

Toutes mes amitiés à votre mère. Nous irons avec ma fille lui rendre visite à l’hopital dès que le temps le permettra et que la poussette sera réparée. En effet, votre maman a malencontreusement endommagé une roue d’une véhicule en l’entrainant dans sa chute. Je ne lui en tiens pas rigueur, car c’est une femme charmante, et qui aime les enfants, ce qui dans son cas est bien courageux et prouve une abnégation admirable, car elle aurait eu toutes les raisons, suite à votre passage en son sein, d’en rester définitivement dégouttée.

Recevez cher voisin mes salutations cordiales.
Madame A.



Lettre anonyme reçue de mon voisin

Reçu ce jour par lettre recommandée avec accusé de réception

« Je vous écris car j’en ai plus qu’assez de subir votre musique à plein volume jusqu’à trois heures du matin chaque samedi !
Vous n’entendez même pas – ou ne voulez pas entendre – les coups frappés à votre mur, ni les appels téléphoniques !
En plus, vos invités sont loin d’être discrets quand ils ressortent , ivres, de chez vous !
Sans compter la poussette de votre enfant qui traîne en permanence dans l’entrée de l’immeuble et qui a fait tomber deux fois ma vieille mère de quatre vingt deux ans ! Il y a pourtant un local prévu à cet effet.
Enfin, je ne supporte plus la présence de votre chat sur mon balcon qui piétine régulièrement mes jardinières fleuries !
Il faut impérativement que tout cela cesse dans les meilleurs délais. Sinon, je me verrai dans l’obligation d’avertir le syndic.
J’attends votre réponse dès réception

Bien à vous
X.



Bijoux

C’est une photo prise au souk de Sphax au moi de mai.

bijoux

ça ira bien dans la cuisine de Véronique

accessoirement, je suis sure qu’on peut en faire quelque chose d’intéressant en atelier d’écriture



Même

Même nos rues
Même notre propre visage
Même la bouche des carpes
Même la démultiplication des heures
rêvent
même les têtes coupées rêvent

On y danse
On tombe sur les mouches
On ne boit pas le bouillon
On pisse sur les bornes d'incendie
On rêve
Même les têtes coupées rêvent

Nous prenons l'eau
Nous mouillons dans vos combines
Nous léchons les mots d'une langue inconnue
Nous sortons les doigts du rouage
Nous rêvons
Même les têtes coupées rêvent


Nausée
Voyance inutile
Muqueuses textuelles
Les pis de la tête rêvent
Même les têtes coupées rêvent

La radio
Torsion de texture
Domestication des bruits
Les nourrissons du langage têtent
Même les rêves coupés têtent


Déclaration Humide Vers Celle…

Article premier : 
Les pirates de l'être déclarent
- nous léchons les mots
- nous pissons sur les bornes
- nous dépassons les mamelles enflées

Article 2 :
Les pis ratent deux lettres et s'enflamment
- nous refusons d'être dans le bain
- nous ne mouillons plus dans vos combines
- les pores de nos rues suintent
- nous prenons l'eau, nous la prenons toute,
pour en faire des mélodies sauvages

article suivant
Les pires hâtes de l'être s'insurgent
- assez couru
- assez cherché ailleurs notre propre visage
- assez adulé un simulacre de feu rebelle
Nous sortons les doigts du rouage

article dernier 
Les pirates de lettres déclament
- nous récusons toute domestication des bruits
- nous danserons la bouche et les langues inconnues
- nous lécherons librement vos muqueuses textuelles
Nous ne nous rendrions pas, quand reions-nous six pieds sous texte

article post dernier, fondateur, voire avant premier 

Même les têtes coupées rêvent 


Littérature de jeunesse thé... |
Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA PHILO SELON SYLVIE
| Les écrits de Shok Nar
| kantinof