stidama

Stidama

Depuis « le soleil des Scorta » (très) librement inspiré ( pardon Laurent Gaudé !!)

Prendre page 33 (le souvenir de Korni)

Un objet précieux, un objet fragile, un objet ordinaire, un objet aimé ou détesté, un objet enfoui, qui resurgit, tout à trac… Soudain cet objet parle, il me (vous) parle :

« Depuis combien de temps, de mois, d’années suis-je ainsi délaissé ?

Te souviens-tu de mon apparence première ? J’ai été confectionné avec gout, décoré, exhibé et admiré.

Longtemps, j’ai été utile, par ma seule beauté d’abord, par l’usage que chacun pouvait faire de moi, ensuite. Et puis, plus rien, le désamour, le rejet et l’oubli.

Je me morfonds dans l’obscurité depuis cet instant fatal où, sans explication et avec jubilation, on m’a jeté au fond de cette malle. Encore heureux, que j’ai survécu !



Laisser un commentaire

Littérature de jeunesse thé... |
Les chroniques de Wenceslas... |
Aşk Desem Az Gelir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA PHILO SELON SYLVIE
| Les écrits de Shok Nar
| kantinof